Skip to content

A drama qui s’inscrit dans un contexto de graves menaces visant les brokers de l’Etat

An agent du fisc tue within the Pas-de-Calais, « l’acte serait prémédité » title La Voix du Nord . « Tué pour un controle fiscal »c’est la une du Parisien-Aujourd’hui in France. Web page 2 and three s’étale dans le journal une foto de la ferme de Sandy Théron, l’homme qui s’est donné la mort après avoir tué à coups de couteau Ludovic Montuelle, principal inspecteur des funds publices.

« When a person enters the Pôle Emploi and is just like the Bataclan, he doesn’t give you the results you want étonner »

Sur la façade, le brocanteur a écrit en lettres blanches « your banks ». et Le Parisien-Aujourd’hui in France Retrace this qui s’est passé mondi 21 novembre aux envions de 14h: un rendez-vous fixé à l’avance, la visita des brokers du fisc qui se passe mal. Le suspect qui devait de l’argent au fisc aurait menacé ses visiteurs, les aurait ligotés, aurait poignardé Ludovic Montuelle retrouvé mort à côté de sa collègue de él, également attachée, en état de choc. Sandy Théron, déjà connu pour des faits de violence, appelle son ex-femme de vers vers 16h pour lui demander de venir automobile le contrôle s’est mal pasé. C’est elle qui dans la soirée appelle la gendarmerie. A hommage can be rendu à l’inspecteur des impôts ce mercredi dans l’ensemble des instructions départementales des funds publiques.

A lire additionally

« Pourquoi in arriving à tuer celui qui representante l’autorité de l’Etat? » That is the query possessed by Nicolas Charbonneau dans son edito du Parisien-Aujourd’hui in France. Ce fonctionnaire travaillait pour les imôts comme d’autres travaillent pour la police ou la gendarmerie, ou d’autres encore qui exercent des missions de service public et sont parfois au contact de citoyens en situación précaire. The journal donne l’exemple de ces brokers des providers sociaux, ou de Pôle emploi régulièrement harcelés ou insultés quan ils ne sont pas violentés. Chloé, who works in an company Pôle emploi des Pyrénées-Orientales témoigne dans les colonnes du quotidien. Elle se suvient d’un demandeur d’emploi à cran qui récemment lançait dans une company « When a person enters Pôle Emploi et fera comme au Bataclan, [lors des attentats du 13 novembre 2015] Il ne faudra pas vous étonner ». Ou remark un chien enragé peut chunk la principal qui le nourrit. Et Charbonneau conclut son editorial par un hommage aux brokers de l’Etat, piliers de notre société. Sans eux, plus de règles ni aucune République.

L’incivilité frappe partout et chaque jour touche des pompiers, urgentistes, médecins, élus, professeurs, postiers

Pour Cécile Cornudet des echos, les professions incarnant l’autorité de l’Etat ne sont plus sanctuarisées. Et l’éditorialiste égraine elle aussi les examples. Non seulement les brokers de Pôle emploi, mais ceux des autoroutes, qui témoignaienta la semaine desnière des comportements dangereux des usagers dans La Nouvelle Republique. Les maires, bien sûr, at the moment réunis en Congrès et qui se disent victims d’incivilités pour 63% contratre 53% en 2020. médecins, élus, profs, postiers.

A lire additionally

L’explanación (et pas l’excuse) donnée par Cécile Cornudet est édifiante et elle pour mérite de placer les Français violent et irascibles face à leurs responsabilités. She quotes the sondeur Jérôme Fourquet « l’enfant roi est devenu le shopper roi avec un moi qui se developpe et ne supporte plus la moindre contrainte. La vulnérabilité des Français née du Covid et des confinements ne s’est pas seulement manifestée par une epidémie de phlegme mais par une nouvelle intolerance à la frustration ». Et Cécile Cornudet de conclure: fragile society, violent society.

David Abiker

Retrouvez toute l’actualité Société

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *