Skip to content

Alex Jaffray samedi soir à La Rochefoucauld: la musique de Bach à Booba

A one-man-show dans lequel ce drôle d’artiste suggest « A voyage by way of the band-son of the outdated spectators ». Le prétexte pour lui de picorer notamment parmi les rencontres que telematin By permission of faire : Ennio Morricone, Lalo Schiffrin, Hans Zimmer, Lenny Kravitz, Alexandre Desplat, Lang Lang or Sting…

Et derrière le masque médiatique, the event to find a veritable musician, promoter of the council company and creation of sound identities “Begin Rec”, composer for tv and cinema of long-playing music -métrages et une trentaine de téléfilms et de séries. C’est toujours Alex Jaffray qui composé et produit de nombreuses identités sonores de marques (Citroën, BNP, TF1, Renault, EDF, La Poste cellular…), de programes phares (Menage scenes, C à vous, stadium 2…). Bref, un sacré personnage que nous avons coincide, au téléphone, entre deux spectacles, un enregistrement et un bœuf entre copains.


Alex Jaffray.

Repro CL

On reduit parfois des personnes à leur reflet médiatique. Mais pour vous c’est le pompon: vous êtes une vraie poupée gigogne?

alex jaffray. J’essaye d’être discret (rires). Mon premier métier, c’est Begin Rec, l’agence que j’ai fondée il ya vingt ans pour créer des identités sonores, des musiques pour des marques. Et j’ai connu un sure succès, c’est vrai, mais je ne suis pas un grand musician. Dissons that I understand how to consider in melodic strains. Je raconte des histoires en musique. Et puis la télé et la radio m’ont fait découvrir la transmission, le partage. Je me suis exercé pendant des années à decrypter les secretos de fabricación des tubes, à interroger des musicians incroyables. Il ya eu un déclic et j’ai eu l’idée de ce spectacle.

Remark est venu ce déclic ?

On m’a proposed de faire a TED convention, ce idea venu des États-Unis où tu as 18 minutes pour intéresser le public, avec un sujet qui donne accès aux idées, à la ardour pour la connaissance. J’ai accepted et j’ai imagined a convention that goes again to the historical past of music, of sons. J’ai adored. Moi qui suis incapable de jouer de la musique en public, j’ai trouvé ça à la fois accessible et grisant.

Vous êtes incapable de jouer sur scène, mais de faire du stand-up?

J’ai une peur panique de jouer de la musique en public. La seule exception, c’est quan j’ai joué avec le chef Philippe Etchebest et son de él rock group Chef and The Gang. Je dois avoir peur de me tromper sans doute. Quand je suis sur scène, c’est différent, je peux trébucher, improviser, rebondir. In music if you happen to trompes, ben, ça ne se rattrape pas.

Remark avez-vous découvert la musique ?

Mon père jouait du trombone, mon grand-père était chef d’orchestre de l’harmonie de Pontoise où j’ai grandi. Chez moi, il y avait un better of d’Ennio Morricone et j’ai été fasciné notamment par la musique originale du movie d’Henri Verneuil, I married him. J’ai eu envie de faire ça, créer de la musique. J’ai pris des cours de piano, je me suis essayé à la batterie et j’ai assez vite eu ship de composer. Au fond, je suis très autodidacte.

Remark abstract of your present ?

C’est un voyage à travers la bande-son de spectateurs. Je raconte des anecdotes, je stability de vannes. J’ai un sampleur avec de nombreux morceaux, de Bach à Booba, des Eagles à Maître Gims. Je raconte touch upon écrit un tube et l’idée c’est, à chaque spectacle, d’en créer un avec le public. Et le praise qui me touche le plus, c’est quan dit me qu’on aurait rêvé de m’avoir comme prof de musique.

Parmi vos rencontres, lesquelles vous ont le plus marqué?

Celles avec Michel Legrand et Ennio Morricone, des moments dingues. Pour moi, Morricone, c’est le maître absolu. Lui qui disait : « The music shouldn’t be a science, however an expertise ».

« Le Son d’Alex », ce samedi 26 novembre aux Carmes à La Rochefoucauld. full.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *