Skip to content

Bastien David : À la descuverte du métallophone

Mercredi November 23, 2022

Le parcours du jeune compositeur français Bastien David marked him for the development of a musical instrument, the metallophone. Quelques mois après la première des metamorphosesutilizing this instrument if non-public, il revent sur l’aventure et sur le soutien de Covéa Finance, dont il a recontré los salariés in the course of the technique of creation.

Touch upon the passing of the creation metamorphoses ?
Elle a eu lieu le 8 mai dernier. Dix années de préparation ont été necessaires à la fabricación du métallophone, à la création des Insectes – une compagnie dédiée à l’instrument –, à l’invention d’une notation et enfin à la composition. The piece is a solo for six percussionists, who oscillates between musique and chorégraphie. Les musicians ont été formidables et le public est venu en nombre. C’était un second très émouvant.

Le soutien de Covéa Finance vous amené à recontrer les salariés de cette entreprise. Racontez-nous cette interplay.

Une première rencontre eu lieu dans un cadre intimiste, au cours d’un dîner; one different pendant the repetitions of metamorphoses, dans les coulisses de l’Auditorium de Radio France; et une desnière avec un cercle élargi, après le live performance. Covéa soutient le projet du métallophone dans la durée, en accompagnant mes deux projets liés à l’instrument : The metamorphoses et Chlorophyll synthesis, une nouvelle œuvre that j’écris at the moment à la Villa Concordia, et qui melera l’Ensemble intercontemporain, la Maîtrise de Radio France, les Insectes et le métallophone. Lors de cette rencontre, nous avons parlé de création ainsi que des questions politiques kinfolk à mes engagements écologistes, féministes, et d’égalité sociale. Ces questions, au coeur de ma vie, sont une supply d’inspiration infinie. Automobile composer, c’est rassembler des énergies humaines. Écrire avec ces énergies, c’est les organizer dans le temps et l’espace afin de proposer de nouvelles formes de coexistence. Le monde sonore qui nous apparaît en est la résultante. Je ne suis pas familier du monde de la finance, mais je suis wise à la nécessité de rapprocher l’univers de la création de celui de la volonté politique et financière, afin de faire évoluer le monde: il est basic, pour le bien de toutes et tous, d’inventer de nouveaux récits et de se remettre à prendre soin de l’une des plus grandes richesses humaines, la poésie.

De quelles manières pourrions-nous favoriser ce rapprochement ?
Tout est lié à la sincerité de la démarche. Il ne faut pas que le créateur soit considéré comme un pansement, mais plutôt comme un facteur de réinvention du monde. It’s important that the acteurs qui ont les moyens d’encourager cela le fasent. À mon sens, c’est presque un devoir, que je tente d’ailleurs de réaliser à mon échelle avec un projet de lieu expérimental que je suis en practice de concevoir, et dont les lignes directres sont la création, le futur et le jardin . S’arrêter pour imaginer et dessiner un monde vivant, coherent et véritablement juste. C’est en associant nos énergies que l’on aura peut-être la likelihood de le voir avenir.

Remark finance t-on l’écriture d’une œuvre ?

L’artwork est necessaire. C’est une erreur politique et philosophique de penser l’inverse. Après avoir abandonné l’artisanat en France, le monde du wise est à son tour délaissé. Aujourd’hui, l’argent se fait uncommon dans le monde de la création artistique. Demain il faudra apprende conciencia qu’elle est en voie de disparition, dans un momento historique où il est very important de la cultiver.

Votre travail autour du métallophone apparel une vraie curiosité. Remark l’expliquez vous ?

The metallophone is an instrument which, to exist absolutely, is doit d’être partagé amongst many musicians. Il s’agit de jouer ensemble sur un monde commun. D’une certaine manière, c’est un enjeu que connaissent chaque citoyen, chaque establishment, chaque entreprise. Le projet, en plus d’être une expérience sonore et visuelle au travers de la lutherie contemporaine, la notation et la mémorisation, est avant tout une proposition: celle d’organiser autrement. C’est probablemente à cet endroit que se trouve la véritable curiosité du public.

Propos recueillis by Gaspard Kiejman

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *