Skip to content

“Last Fantasy VI Pixel Remaster”, le plus théâtral des jeux de rôles

“Last Fantasy VI” is the subsequent smartest thing on Tremendous Nintendo, and pour beaucoup de followers c’est encore de très loin le meilleur de la série (dont je rappelle au passage que chaque episode est completely indépendant des autres).

State of affairs epic…

Our story begins a millennium after a horrible planetary battle, the Magi Warfare. Une guerre qui a laissez le monde en cendres, provocando la disparition de la “magie” elle-même. Mille ans plus tard, la technologie apris le relais des anciennes croyances : machine à vapeur, poudre noire, métal… Mais Le memento de la magie est encore là et certains rêvent de la faire renaîtrequitte à répéter les terribles erreurs du passé.

Sur cette folle ambition, an empire s’est bâti, et il lorgne sur les contrées voisines. Notably the city of Narshe, which receives the go to of two Juché troopers from the south of gigantic metallic armors, accompanied by a younger feminine mutique.

La tentative d’attaque des soldats tourne courtroom, et la jeune femme, nommée Terra, est suustraite au contrôle de l’Empire. Amnesique, she goes to half in what of her id with assistance from the native resistance, who voit dans ses étranges pouvoirs de ella un atout essential pour faire reculer l’envahisseur. À ses trousses, l’Empereur a lance son mage et bouffon personnel, l’inquiétant Kefka.

Avec ses nouveaux camarades de la résistance, Terra va parvenir à fuir Kefka, mais le sinistre clown, et toute l’armée de l’Empire, sont à ses trousses… C’est le début d’un lengthy, un très lengthy périple pour elle, pour le joueur et pour le groupe d’alliés hétéroclites que vous allez rencontrer sur votre route.

To view the Youtube content material, it’s essential to settle for cookies promote.

These cookies enable us to accomplice with you to suggest commercials and personnalised contents in perform of your navigation, your profile and your facilities of curiosity.


…et casting digital cinq étoiles

Un voleur un peu roublard (pardon, il préfère le terme “chasseur de trésors”), un jeune roi écrasé par ses responsabilités, son frère qui a abandonné les siennes pour chercher un sens à sa vie, une générale ennemie qui refuse de voir son pays sombrer dans l’intolérance et la folie, an enfant abandonné élevé par des bêtes sauvages, an vieux chevalier cherchant à avenger la mort cruelle de sa famille, an accro au jeu incapable of résister à un pari… By way of originalité et de qualité d’écriture, the galerie de héros is sans equal dans toute the Last Fantasy sequence, encore aujourd’hui. Elle est sublimée par leur adversaire: Kefka, méchant d’anthologie, parfois profoundly ridiculous, souvent bien plus effrayant, surtout when entrevoit la noirceur de son âme au détour d’une phrase.

Au whole, le jeu suggest une quinzaine de héros, des dizaines de personnages secondaires… Et presque autant de destins tragiques. Automobile if “Last Fantasy VI” autant marked les esprits, au-delà de l’incroyable souffle qui anime son histoire et de ses affrontements épiques, c’est parce que seldom la série aura provides a récit aussi magistralement choral. Ici, l’intrigue principale, sur fond de cataclysme tapi dans l’ombre, est avant tout un révélateur de passés douloureux, de melancoliques souvenirs et de blessures personalles…

Le jeu porte aussi un message qui devrait inspirer notre propre réalité : meme la fin du monde n’est pas grand-chose tant quelques personnes, si imparfaites soient-elles, réussissent à entertain l’espoir.

🎮

“FINAL FANTASY VI” – Out there in “Pixel Remaster” version south

laptop,

Android et

iOS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *