Skip to content

Sonia Wieder-Atherton : Déconstructire pour renaître

Dédicataire d’œuvres de belles plumes de notre temps like Betsy Jolas, Pascal Dusapin or Wolfgang Rihm, the cellist is a voix aussi attachante that singulière. Elle will consider in 2023 Concerto for cello by Francesco Filidei, Commander of the Competition Présences.

For a younger interpreter like Sonia Wieder-Atherton, she plunged throughout her research in up to date music works with ensembles, orchestras or an confederate duo cello piano with George Benjamin, voire comme auditrice, contenait déjà en germe tout ce que sa future vie professionnelle allait lui contributer. Déjà, a 3ème cycle scholar on the CNSM in Paris, she avait poussé the door of the bureau de la musique contemporaine with the intention to nourish her insatiable curiosity. Découvrir des écritures bigrement originales, she fairly à ne pas toujours savoir vers qui se tourner pour les décoder, préparer ces pièces en temps limité peut s’avérer fastidieux; il en aurait fallu cependant bien davantage pour décourager la jeune femme avouant ella «s’être jetée dedans avec ardour comme si elle recommençait tout à zero».

In Soviet Moscow, she would perceive jouer along with her mentor Natalia Chakhovskaïa des compositeurs like Boris Tchaïkovski or Vassili Sapelnikov and wish to confirm that she didn’t see any rupture within the method of envisager the répertoire of the interpreters who Confiaient leurs créations à leurs élèves, lesquels, à leur tour, les jouaient dans un bel acte de transmission. «Vivre ces moments-là était puissant» se suvient ella celle qui n’a eu de cesse de se lier d’amitié avec les créateurs, pour mieux confirm que leurs partitions regorgent de particulars biographiques, «comme dans Zeal où Pascal Dusapin a émaillé ce concerto de choses qu’il sait sur moi ». In some kind, the journal d’une complicité magnifiée par un archet dont l’interprète renounces dessein à utiliser de la colophane.

Un autre compagnonnage a bouleversé Sonia Wieder-Atherton, celui entretenu avec Henri Dutilleux. As if she était the seule personne à avoir by no means joué ses pièces de ella, the composer of The tree of songs Lui a toujours témoigné une uncommon disponibilité, notamment when ils partageaient quelque second privilegié autour d’un savoureux plat de poissons. La violoncelliste évoque avec émotion un des plus grandes moments de sa vie de ella – dans un studio de France Musique pour une émission de Jean-Pierre Derrien – when she lui a joué ses Three strophes on the Sacher identify. Quelle ne fut pas sa shock de ella de verificar que le compositour jugeait bénin les choses qu’elle pensait ne pas avoir réussi: «une grande leçon de vie dans une totale ouverture à l’autre, un des plus beaux face-à-face jamais vécus» s’émeut-elle encore.

Au début des années 2000, une autre reuntre, celle de Georges Aperghis, allait fasciner Sonia Wieder-Atherton: « il est d’une totale intégrité dans sa solitude de compositeur, ne negociant completely rien dans son rapport au travail, à la partition, ne dissimulant pas ses moments de doute, avec ce quelque selected à la Francis Bacon, la violence en moins, toujours prêt à remettre tout en query à chaque seconde ». Son langage a donné l’impression à la violoncelliste qu’elle se trouvait devant un nouvel alphabet à apprendre de A à Z, dans une puissance d’écriture inouïe : « grâce à Profils, j’ai abordé de nouvelles couleurs qui font partie de ma palette, j’ai pu envisager les choses différemment et ce ne fut pas sans conséquence sur ma compréhension du répertoire classique. »

Après avoir évoqué Wolfgang Rihm, a different nice creator who was devoted Versuchungconcerto created in 2009 by Les Siècles and François-Xavier Roth, Sonia Wieder-Atherton a hâte de passer au prochain défi posed by Francesco Filidei, lors du pageant Présences 2023: «j’ai découvert son travail fantastique à travers son opéra L’inondation. Je suis dit me qu’un univers extraordinaire était en practice de se dérouler devant nous et que ces moments de lyrisme intervene après un tel chaos, un peu comme si un enfant était en practice de vous le chanter. Je trouve dans sa musique de he quelque selected qui relève à la fois du drame absolute et de la plus grande innocence. »

Après s’être immergée dans son oratorio et ses pièces pour divers devices, elle l’a accueilli au live performance Shakespeare Bach qu’elle donnait avec Charlotte Rampling aux Théâtre des bouffes du Nord. Leur collaboration était née, il ne restait plus au Competition Présences de eliciter cette création: «la concepción de ce nouveau concerto me paraît novatrice dans sa narration, dans sa manière de faire tourner le violoncelle pour qu’il construise progressively son rôle de soliste, After this I spent three completely different intervals. On en revient toujours à l’idee de déconstruction et de renaissance. The nouveauté will emerge from the narration et de ce that Francesco calls for au violoncelle. » A n’en pas douter, une musique comme celles qu’aime Sonia Wieder-Atherton, en osmose totale avec le monde et pourvoyeuse de chaos interne pour l’auditeur. Une nouvelle étape dans la prize de risques de cette interpreter hors du commun, pleinement engagée dans un rapport sans cesse renouvelé à son instrumenta de ella.

Benjamin Francois

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *