Skip to content

Vulgaires Machins: the triumphal return of a necessary group

The album tour disruption Qui a fait escale, samedi soir, au MTelus, était bien plus qu’un formidable live performance de punk rock vitaminé. C’était aussi une réaffirmation du plaisir pleinement mesurable de (re)vivre sur scène à lengthy terme après avoir vécu cette même renaissance sur disque le mois dernier.

Il s’était écoulé plus d’une décennie de silence discographique commun pour le groupe formedé désormais de Guillaume Beauregard, Marie-Ève ​​Roy, Maxime Beauregard et Pat Sayers, même si Beauregard et Roy avaient launch des albums solo durante cette période.

Il était temps qu’on vienne en c…a hurlé Beauregard à la foule déchaînée après une demi-douzaine de chansons qui venaient de confirmar que le groupe n’avait rien perdu de son mordant sur les planches.

Avec son humor très particulier, ce dernier a résumé les années de pause de Vulgaires Machins en faisant porter tous les maux de la planete aux admirateurs du groupe.

CAQ deux fois et vous avez starté une pandémie. Maintenant qu’on est dans la marde, vous voulez rouler à 120kilomètres à l’heure sur les autoroutes en criant «libarté! On est en prepare de se dire qu’on n’arrêtera plus jamais…”,”textual content”:”Pendant qu’on se reposait, vous avez élu la deux fois et vous avez starté une pandémie. Maintenant qu’on est dans la marde, vous voulez rouler à 120 kilomètres à l’heure sur les autoroutes en criant « libarté! On est en prepare de se dire qu’on n’arrêtera plus jamais…”}}”>Pendant qu’on se reposait, vous avez élu la CAQ deux fois et vous avez begin unite pandemic. Upkeep qu’on est dans la marde, vous voulez rouler à 120 kilomètres à l’heure sur les autoroutes en criant « libarté! On est en prepare de se dire qu’on n’arrêtera plus jamais…at-il ajouté avant l’interprétation de la nouvelle chanson asylum.

Soiree marathon

C’est precisely ce que cette foule gonflée à bloc avait le goût d’entendre. La clameur était sans equivoque, quoique les amateurs avaient eu l’event de manifester, de crier, de hurler et de chanter à profusion avant l’arrivée de la tête d’affiche. Le groupe Charogne et Mudie – Hugo, de son prénom de él – avait started à mettre de l’ambiance dès 7 p.m.

With thirty years of carrière derrière lui, the politically gauche punk group is a habitué des scènes du Québec et pas seulement celle de Montréal. Il a d’ailleurs accompagné Vulgaires Machins lors de ses live shows dans la province.

Pendant un peu plus d’une heure, Justin Sane et sa bande ont balancé THE FIGHT OF OUR LIVES, Drink Drank Punk, Funk Police Brutality, Brandenburg Gate ainsi que des reprises des Conflict et des Ramones dans le tapis et à la puissance 10. Et comme les spectateurs connaissent toutes les paroles, on se serait cru à un live performance du groupe à Pittsburgh.

resell power

Ce déferlement de décibels et d’énergie n’a pas inquiété une seconde Vulgaires Machins, dont les membres en avaient à resendre. If a montre sportive avait I registered the title of the sautillements made by Marie-Ève ​​Roy in the course of the live performance, she would in all probability point out that you just performed the guitarist on the grimpé l’équivalent de la Place Ville-Marie in 75 minutes of efficiency who étaient également dignes d’une efficiency .

The guitarist is d’ailleurs plus presente on the scene, vocally talking, she who interprets the moitié des chansons du plus current document. C’est d’ailleurs elle qui a pris l’avant-scène sur residewho organized for ouvert.

Il already 30 or 40 ans, j’entendais parfois qu’on ne pouvait faire du rock en français. Ça n’a jamais été un probleme pour Vulgaires Machins, surtout whenever you as tant de choses à dire et à défendre. Resolument altermondialiste et toujours contre la surconsommation, le groupe s’est très, très légèrement adouci, dirons-nous.

Il ya quelque selected de curieux d’entendre Beauregard chanter : Mon nihilisme is laughable et nuisible et abject dance out of date, lui qui s’est gargarisé à cette ideologie durante des décennies. Mais bon, la mi-quarantaine et deux enfants (avec Marie-Ève) changent un peu les choses. Mais entendons-nous, Vulgaires Machins demeure Vulgaires Machins, dans la forme et dans le fond. Appelons les petites nuances comme étant de l’évolution, tout merely.

fournee of courses

In 1994, on avait 17 years, I rappelled Marie-Ève ​​Roy. On avait fait l’amour trois fois… à la gang. Guillaume travaillait chez Pacini et on écrivait des chansons sur des animaux. S’il y en a qui nous suivaient déjà in 1994, c’est pour vous.

Chained with pistachioaussitôt suivi de Little Patapon. General, the group has alternated its new songs (one demi-douzaine) with the classics of all its albums. as a brique portait la lourdeur de son appellation et Dieu se piquelivrée à fond la caisse, a été particulièrement efficace.

Remarquez qu’à ce petit jeu, c’est quand même le dial comptez les corps qui a eu droit à la half du lion avec les brûlots que sont la chanson-titre, Anéantir le dogme (percutive) et l’incontournable Puits sans backside.

N’empêche, c’est peut-être ce second de tenresse que fut la versión acoustic de Je m’appelle Guillaume qui a été l’prompt charnière de la soirée.

C’était touchant de voir et d’entendre Guillaume et Marie-Ève ​​ensemble, paisiblement, baignant dans la lumière braquée sur eux, dans un uncommon second de répit de ce live performance énergique au potential.

Quoique, pour une spectatrice, le second fort, ce fut plutôt durant je leve mon verre. C’est à ce second qu’elle a demandé son chum de ella en mariage. I will say oui.

In brief, c’est parfois when on a failli perdre un groupe – le Québec en a perdu des tas – that l’on réalise à quel level il était pertinent.

Vulgaires Machins l’était et il l’est encore. Et on espère that Guillaume Beauregard may have his promise to him et ne jamais plus arrêter.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *